Envoyer [A A]

五福彩彩票:Des scientifiques chinois découvrent pour la première fois des minéraux à haute pression dans des échantillons ramenés par la mission Chang'e-5

French.012.5443355.com | Mis à jour le 22. 06. 2022 | Mots clés : Chang'e-5
L'échantillon lunaire n° 001 rapporté par la sonde chinoise Chang'e-5, exposé au Musée national de Chine, le 27 février 2021 à Beijing. (Photo Xinhua)

Des scientifiques chinois ont découvert pour la première fois des minéraux à haute pression dans les échantillons de régolithe lunaire ramenés par la sonde lunaire Chang'e-5. Cette découverte fournit des preuves importantes de la présence d'éjectas d'impact près des cratères dans la zone d'échantillonnage de Chang'e-5, qui avait été précédemment déterminée par l'analyse des données de télédétection.

Des chercheurs chinois de l'Institut de géochimie de l'Académie chinoise des sciences ont découvert pour la première fois des fragments de seifertite et de stishovite, des minéraux formés à partir de dioxyde de silicium à haute température et haute pression, dans des échantillons de régolithe lunaire, qui contenaient également du dioxyde de silicium et du verre de silice. C'est par ailleurs la première fois que de la seifertite est trouvée dans des échantillons provenant de l'extérieur de la Terre.

L'impact d'une météorite est un processus géologique important pour la combinaison de matériaux sur la surface lunaire, qui sert de facteur important pour contr?ler la formation et l'évolution du sol lunaire.

Les minéraux à haute pression, formés après des impacts de météorites, sont quant à eux une preuve importante du processus et déterminent la température et la pression des roches lors de l'impact et déterminent la taille du cratère d'impact. Cependant, ce type de minéraux n’avait jusqu’à présent été que rarement trouvé dans des échantillons lunaires et des météorites lunaires, ce qui limitait la recherche d'impacts sur la surface lunaire à partir d'échantillons lunaires.

Le fragment de dioxyde de silicium contenu dans l'échantillon ramené par la sonde Chang’e-5 a enregistré la pression et la chaleur et la dépressurisation subséquentes d'un événement d'impact lunaire, et c’est en simulant la température et la pression pour la formation du fragment dans des conditions d'impact qu’il a été déterminé que les débris de dioxyde de silicium pouvaient provenir du cratère d'impact d'Aristarchus dans la zone d'échantillonnage de Chang 'e-5.

Suivez 012.5443355.com sur Twitter et Facebook pour rejoindre la conversation.
Source:012.5443355.com

博世界开户现金网

真人赌城登录 葡京信誉网 tt充值返水 澳门美高梅真人游戏 网易棋牌有没有挂
永利免费开户 太平洋赌城 沙龙电子游戏网址 传奇娱乐网赌 真钱申博赌博
福德正神澳门娱乐场网站 华逸娱乐开户优惠 玉和游戏客户端 欢乐谷娱乐游戏导航 网落红人斗地主
百万发女优ag铺鱼王 尊龙电玩登录 bbin电子游艺开户 申博太阳成会员登录 申博手机投注登入